retour

Trouver le meilleur oreiller : toutes nos astuces

Autant le dire tout de suite, il n’existe pas un bon type d’oreiller, mais des oreillers adaptés ou non à votre morphologie et votre position. En effet, comme votre matelas, votre sommier et tout ce qui a trait à la literie, il doit être acheté en fonction de votre corps et de vos besoins ! Un oreiller a surtout pour but de soutenir la colonne vertébrale et vos cervicales pendant le sommeil et si, pour une raison ou une autre, il ne remplit pas ce rôle, c’est que vous devriez en changer.

Les différents types d’oreillers

Les coussins existent sous de nombreuses formes et appellations, au point qu’il est parfois difficile de s’y retrouver. Pour faire simple, nous vous présentons les trois formes les plus connues :

Oreiller traditionnel

C’est l’oreiller de base, celui que nous connaissons tous ! Rectangulaire ou carré, il existe dans différentes tailles et peut être rempli de différentes matières. Disponible partout et souvent peu cher, c’est un peu la star des coussins. Malheureusement, même s’il est souvent agréable et moelleux, il ne convient pas à toutes les positions. Ainsi, un oreiller classique trop rembourré peut être mauvais pour votre cou et votre sommeil si vous dormez sur le dos : une position où la colonne vertébrale est naturellement plus alignée avec le corps.

Oreiller ergonomique

Comme nous l’avons expliqué dans un article précédent, les oreillers à mémoire de forme ne sont pas toujours en forme de vague, ils ont surtout pour but d’épouser les formes du corps et donc d’encore mieux soutenir les cervicales. Des coussins traditionnels peuvent donc être ergonomiques s’ils sont, par exemple, remplis d’une mousse à mémoire de forme. N’hésitez pas à consulter notre article dédié aux coussins ergonomiques pour en apprendre encore plus !

Traversin

Le traversin est un élément de lit allongé. Cependant, il n’est pas l’élément le plus conseillé pour servir de coussin. Tout d’abord, s’il est de la largeur du lit et que vous ne dormez pas seul, il risque vite de bouger. Ensuite, sa forme n’est pas optimale, même si elle peut aider à soutenir les cervicales. En vérité, vous devriez plutôt le considérer comme un outil design pour donner une petite touche en plus à votre literie ou comme un complément au coussin, mais pas comme un coussin à part entière.

Les différentes matières utilisées dans les oreillers

Au-delà de la forme seule, la matière qui compose un coussin est elle aussi importante ! Voici quelques-unes des matières les plus communément utilisées :

Oreiller en latex

Constitué d’une structure en alvéoles, le latex prend la forme de votre corps ; il est donc ergonomique. En outre, il conserve un long moment ses propriétés et reste donc longtemps performant : parfait pour vos cervicales et votre portefeuille. De plus, il possède une bonne aération et est souvent antibactérien et anti-acariens. Autant le dire, il regroupe de nombreux avantages !

Oreiller synthétique

Garnis de fibres siliconées creuses, les coussins composés de ce type de matière ont, au départ, un bon gonflant. Cependant, leurs qualités varient et leurs fibres finissent souvent comprimées. Il est donc conseillé d’en changer tous les deux ans pour éviter que leur qualité ne se dégrade trop, tout comme votre sommeil. En revanche, ils ont souvent l’avantage d’être hypoallergiques et facilement nettoyables à la machine tout en étant peu chers.

Oreiller en mousse à mémoire de forme

Les oreillers à mémoire de forme sont remplis d’une mousse viscoélastique qui épouse les formes de votre corps. Ce sont souvent les oreillers les plus recommandés pour tous ceux qui souffrent de maux de dos ou de problèmes de cervicales. En effet, en supportant toutes les zones du corps, ce type de coussin supprime les points de pression et donc les risques de douleurs.

Oreiller en duvet

Le duvet est une matière utilisée depuis très longtemps ! Ce sont de toutes petites plumes que l’on trouve sur le ventre ou le dessous des ailes des oiseaux. Ces dernières permettent d’obtenir un gonflant optimal, parfait pour le soutien, et une bonne thermorégulation. En outre, ces oreillers se conservent bien plus longtemps que les oreillers bas de gamme. Même s’ils sont de meilleure qualité et que leurs plumes sont stérilisées, n’oubliez pas de laver régulièrement votre coussin à plumes pour éviter qu’il ne devienne un nid à acariens.

Choisir un coussin selon sa position

Pour conclure, le choix d’un oreiller dépendra donc, en dehors des problèmes de dos et de cervicales, de votre position. Rappelons-le, le but d’un coussin est d’aligner votre nuque avec le reste de votre colonne.

  • Ainsi, sur le côté, vous devriez avoir un coussin moyennement ferme. En effet, votre tête ne doit pas être trop basse, mais avec un coussin trop ferme, elle sera également trop haute. 
  • Sur le dos, l’oreiller doit, quant à lui, être assez ferme sans être trop volumineux et surtout ne pas laisser votre nuque « casser » vers le bas son alignement avec votre colonne.
  • Enfin, sur le ventre, il pourra être assez mou et pas trop volumineux pour que votre tête ne soit pas trop surélevée par rapport au reste de votre corps.

Quoi qu’il arrive, si vous avez le moindre doute ou mal de dos, n’hésitez pas à consulter un spécialiste. Si vous désirez obtenir de plus amples informations sur la gamme de coussins disponibles, rendez-vous dans l’un de nos magasins Plum’Art le plus proche de chez vous.